Car …

« Avec Toi, Seigneur,
C’est l’étonnement.

Avec Toi,
On apprend que la vie est faite
Pour être partagée comme du pain
Distribué à tous,
Comme une nourriture.
Car sur la terre on a faim d’amour.

Avec Toi,
On apprend que Dieu est entré
Dans le pays de la souffrance
Où sont déchirés le cœur et le corps,
Pour rester avec les hommes
Qui n’en peuvent plus
Sous le poids de la croix,
Et les soulager avec ses deux bras déployés.
Car sur la terre on a faim d’espérance.

Avec Toi
On apprend que la joie
Se lève toujours au petit matin
Alors que tout semble terminé,
Et que Dieu lui-même veille
Pour que les pierres de la mort
Soient roulées de côté et cassées à jamais.
Car sur la terre on a faim d’éternité.

Avec Toi, Seigneur Jésus,
C’est la passion de vivre. »

Charles Singer

Méditation sur l’homélie du Pape François (27 mars 2020)

Voici un diaporama à partir de l’homélie du Pape François du vendredi 27 mars, en incrustant plus particulièrement une voûte de la Chapelle des Espagnols où l’on voit la barque des apôtres ébranlée par la tempête et Pierre se jeter à l’eau pour rencontrer le Seigneur.

MOMENT EXTRAORDINAIRE DE PRIERE 
EN TEMPS DE EPIDEMIE 

PRESIDE PAR LE PAPE FRANÇOIS

Parvis de la basilique Saint-Pierre Vendredi 27 mars 2020

 « Le soir venu » (Mc 4, 35). Ainsi commence l’Evangile que nous avons écouté. Depuis des semaines, la nuit semble tomber. D’épaisses ténèbres couvrent nos places, nos routes et nos villes ; elles se sont emparées de nos vies en remplissant tout d’un silence assourdissant et d’un vide désolant, qui paralyse tout sur son passage : cela se sent dans l’air, cela se ressent dans les gestes, les regards le disent. Nous nous retrouvons apeurés et perdus. Comme les disciples de l’Evangile, nous avons été pris au dépourvu par une tempête inattendue et furieuse.

Lire la suite

Fêter Pâques au milieu de la nuit…

Nuit du confinement
            de la solitude
de la distance physique
de la fatigue
de la maladie
de la séparation
de la mort
de la peur
du doute
du questionnement
des difficultés matérielles…

Et dans cette nuit, la Vie apporte une lueur d’espoir
 Gestes de solidarité
            d’entraide
de partage
de reconnaissance
de proximité autrement
de (re)découverte des proches
d’attention à l’autre
de créativité
Messages de confiance  
                d’espoir
                d’unité
Recherche de l’essentiel

En cette nuit, le Ressuscité rejoint chacune et chacun dans ce qu’il vit pour lui redire qu’il est et restera pour toujours, l’Emmanuel, Dieu-avec-nous.

MR Scohier

« Elles voient que la pierre est roulée » (Marc 16,4)

On va
Les yeux rivés
Sur les cailloux

De l’habitude
De la solitude.

On se laisse prendre
Par la pesanteur

Qui habite
Le malheur.

Mais la grâce serait de
Se laisser surprendre,

D’entendre que la vie
S’y prend autrement 

Elle roule de côté
La lourdeur,

L’épaisseur
Que l’on croyait invincible.

Elle dit de ne pas rester
Sur le seuil,

Mais de marcher
Au fond du deuil.

C’est là que veille
La très matinale parole

Qui découd le chagrin
Et tourne vers demain

                                                             Francine Carrillo – « Vers l’inépuisable »